La Terre et le Système solaire (2ème partie)


 

RESUME TERRE SYSTEME SOLAIRE 2EME PARTIE.doc
RESUME TERRE SYSTEME SOLAIRE 2EME PARTIE.pdf

Les planètes du Système solaire

La Voie lactée, appelée aussi « notre galaxie », est le nom de la galaxie dans laquelle se situe le Système solaire (et donc la Terre). Elle fait partie des nombreuses galaxies (quelques centaines de milliards) qui se trouvent dans l'Univers. Une galaxie est un assemblage d'étoiles, de gaz, de poussières et de matière noire et contenant parfois un trou noir supermassif en son centre. La Voie lactée compte aussi quelques centaines de milliards d'étoiles dont le Soleil.
Cliquez pour agrandir l'image

La Voie Lactée photographiée depuis le désert d'Arizona (Kofa Mountains) par Richard Payne


Le Système solaire est composé d'une étoile, le Soleil, et de huit planètes qui gravitent (tournent) autour de lui. De la plus proche à la plus éloignée (du Soleil), les planètes du système se nomment : Mercure, Vénus, la Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune. Autour de chacune de ces huit planètes tournent zéro, un ou plusieurs satellites appelés usuellement des lunes (175 au total).

Viennent ensuite (toujours dans le Système solaire) cinq planètes naines, dont Pluton, et des milliards de petits corps (astéroïdes, objets glacés, comètes, météorites, poussière interplanétaire, etc.)

Les tailles respectives des 8 planètes, des 5 planètes naines et du Soleil sont respectées, mais pas les distances entre elles.

Mnémotechnique pour se souvenir de l'ordre des planètes

Cliquez pour agrandir l'image

Montage présentant les composants principaux du Système solaire (échelle non respectée), de gauche à droite : Pluton, Neptune, Uranus, Saturne, Jupiter, la ceinture d'astéroïdes, le Soleil, Mercure, Vénus, la Terre et sa Lune, et Mars. Une comète est également représentée sur la gauche.

                                                                                                                               
                                                                                                                                            

La Lune : unique satellite de la Terre

La Lune est l'unique satellite naturel connu de la Terre. Elle est le cinquième plus grand satellite du Système solaire, avec un diamètre long de de 3 474 km. La distance moyenne séparant la Terre de la Lune est de 384 400 km. À ce jour, la Lune est le seul astre non terrestre visité par l'Homme en personne. Le premier homme à y avoir marché est l'astronaute Neil Armstrong le 21 juillet 1969. Après lui, onze autres hommes ont foulé le sol de la Lune, tous membres du programme Apollo (USA).

Cliquez pour agrandir l'image
Un satellite naturel est un objet qui est en orbite autour d'une planète ou d'un autre objet plus grand que lui-même et qui n'est pas d'origine humaine, par opposition aux satellites artificiels. Ils peuvent être de grosse taille et ressembler à de petites planètes. De tels objets sont également appelés lunes, par analogie avec la Lune, le satellite naturel de la Terre.
De notre planète Terre, on voit toujours la même face de la Lune.  Ce phénomène s'explique par le fait que sa période de rotation (temps mis pour faire un tour sur elle-même) est équivalente à sa période de révolution (temps mis pour faire le tour de la Terre), soit environ 28 jours. Ce n'est qu'en 1959 que les Soviétiques ont pu photographier pour la 1ère fois la face cachée de la Lune à l'aide de la sonde Luna III.

Face visible de la Lune

Face cachée de la Lune


Cependant, même si nous voyons toujours la même face de  la Lune, nous ne l'observons pas sous le même angle : c'est ce que l'on appelle les phases de la Lune. Elles sont au nombre de huit et dépendent de la position de celle-ci autour de la Terre. La nouvelle Lune (invisible)  a lieu lors de l'alignement Soleil-Lune-Terre. La pleine Lune correspond à l'alignement Soleil-Terre-Lune.


Au jour le jour

Les étoiles et les constellations

Le Soleil est une étoile et il existe des millions d'autres étoiles autour de notre planète Terre. La nuit, les étoiles apparaissent à l'oeil nu sous la forme de points brillants de couleur blanche, généralement scintillants et sans mouvement apparent immédiat par rapport aux autres objets fixes de la voûte céleste. Le jour, le Soleil domine et sa lumière masque celle des étoiles qu'on ne peut donc pas voir. Cependant, l'astre le plus brillant visible depuis la Terre en plein jour est bien lui-même... une étoile.

Les constellations du zodiaque sont des constellations particulières : elles se situent dans une bande du ciel où passent le soleil, la lune et les planètes du système solaire. Elles sont aussi connues grâce à l'astrologie et les fameux signes du zodiaque. En astrologie, ces constellations sont au nombre de 12 mais en astronomie on en compte 13 dans le ciel. La treizième constellation est Ophiuchus (ou Serpentaire), elle est située entre le Scorpion et le Sagittaire. Comme la Terre tourne autour du Soleil, on ne peut observer chaque constellation qu'à une période donnée.
Cliquez pour agrandir l'image

Les deux colonnes du tableau ci-dessus montrent bien la différence entre un signe (au sens astrologique) et une constellation du zodiaque (au sens astronomique).


                                                                                                                              
                                                                                                                                            

Exercice interactif

Tu trouveras les réponses aux questions de cet exercice dans la page que tu viens de lire !

 

Terre et Système solaire 1/2

*****

Terre et Système solaire 2/2


Ajouter ce site à vos favoris
Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSSjeudi 23 novembre 2017