La révolution industrielle


 

resume-revolution-industrielle.doc
resume-revolution-industrielle.pdf

La révolution industrielle est le passage d'une société à dominante agricole et artisanale à une société commerciale et industrielle.
Cette transformation a modifié profondément l'économie, la politique, la société et l'environnement  du monde contemporain.
Les premiers pays à s'être industrialisés sont la Grande-Bretagne et la Belgique  à la fin du XVIIIe siècle, puis la France au début du XIXème siècle.

Dès 1769, Watt met au point une machine à vapeur qui transforme la vapeur produite par l'eau chauffée au charbon, en énergie mécanique.
Grâce à cette machine, on peut inventer les trains, les bateaux à vapeur, les voitures, les machines agricoles...
On peut aussi faire fonctionner des machines dans des usines comme les marteaux-pilons ou les machines-outils de la métallurgie.
Cliquez pour agrandir l'image

Batteuse à vapeur

Cliquez pour agrandir l'image

Machine à vapeur de Watt

Cliquez pour agrandir l'image

Marteau-pilon au Creusot en 1850

Cliquez pour agrandir l'image

Usines du Creusot

Le coût de ces nouvelles installations est élevé : les industriels empruntent aux banques l'argent nécessaire.
Les banques se développent et les bourgeois s'enrichissent !
Cliquez pour agrandir l'image

Vue panoramique sur les usines sidérurgiques Carnegie à Youngstown dans l'Ohio (Etats-Unis) au 19 ème

La vapeur révolutionne aussi les moyens de transport.

L'invention de la machine à vapeur et l'utilisation du charbon entraînent une révolution des transports.
Le chemin de fer et la navigation maritime multiplient les possibilités du déplacement des idées, des hommes et des marchandises.
Les matières premières et les produits industriels sont transportés sur de grandes distances. Des régions autrefois isolées s'ouvrent au monde moderne.
A la fin du siècle, le train assure la quasi-totalité du transport des voyageurs et 80% du trafic des marchandises.
Cliquez pour agrandir l'image

Une des premières locomotives de Stephenson en 1825

Cliquez pour agrandir l'image

Le Clermont de l'Américain Robert Fulton en 1807

La révolution industrielle

Exercice interactif

Tu trouveras les réponses aux questions de cet exercice dans cette première partie que tu viens de lire !

Une deuxième révolution industrielle !

Deux nouvelles sources d'énergie apparaissent : l'électricité et le pétrole.

En 1882 dans les Alpes, Aristide Bergès utilise la force motrice d'une chute d'eau pour faire tourner une dynamo et produire de l'électricité : la houille blanche vient de naître.
On transporte bientôt l'électricité partout et Edison invente l'ampoule électrique.

En 1886, Carl Benz construit un tricycle propulsé par un moteur à explosion alimenté à l'essence et considéré comme la première automobile techniquement au point de l'histoire.
En 1894, les frères Michelin inventent le pneumatique pour les automobiles.
C'est le début de l'industrie automobile et de l'aviation.
Cliquez pour agrandir l'image

Tricycle Benz 1 fabriqué par Carl Benz en 1886, considéré comme la première automobile de l'histoire !

Comme c'est le cas pour plusieurs inventions, on ne peut pas attribuer l'invention de l'automobile et celle du moteur à explosion à un seul inventeur !

L'automobile :
Ferdinand Verbiest fabriqua (et encore, ce n'est pas prouvé : on n'a retrouvé que les plans)  vers 1668 dans le palais de l'empereur de Chine à Pékin un petit véhicule, considéré davantage comme un jouet et constitué d'une bouilloire fixée sur un petit four et équipé d'une roue à aubes, d'engrenages et de petites roues.

En 1769, l'idée de Ferdinand Verbiest est reprise par le français Joseph Cugnot qui présente ce qu'il nomme son « fardier à vapeur », un chariot propulsé par une chaudière à vapeur. Conçu pour le transport militaire de canons, ce véhicule lourd, peu rapide et disposant d'un système de freinage peu performant restera à l'état de prototype.
Cliquez pour agrandir l'image

Jouet à vapeur à roue à aubes dessiné par Verbiest vers 1678

Cliquez pour agrandir l'image

Fardier de Cugnot, modèle de 1771, conservé au musée des arts et métiers à Paris

Le moteur à explosion :
À partir de 1673, plusieurs inventeurs ont expérimenté et mis au point (avec plus ou moins de réussite) des moteurs à combustion interne (à explosion) utilisant comme carburant la poudre à canon, le gaz puis le pétrole.
Citons dans l'ordre : le physicien hollandais Christian Huygens, le suisse François Isaac de Rivaz, l'inventeur italien Eugenio Barsanti, l'ingénieur belge Étienne Lenoir, l'ingénieur français Alphonse Eugène Beau dit Beau de Rochas, l'ingénieur allemand Gottlieb Daimler et l'inventeur allemand Carl Benz.

En 1890, le Français Clément Ader réussit le premier vol en avion (certifié par témoins officiels) mais comme il est tenu par le secret militaire, il ne rendra public ce premier vol qu'en 1906.
Entre temps, les frères américains Wright effectuent leur premier vol motorisé en 1903.
C'est donc à eux qu'on attribue souvent le premier vol en avion !
Cliquez pour agrandir l'image

Un des premiers avions à moteur : le Flyer II des frères Wright (américains) en 1904


Le tout 1er vol motorisé des frères Wright en 1903
Premier meeting aérien de Reims en 1909
À savoir
Le mot aviation (du latin « avis », qui signifie « oiseau », et « actio », qui signifie « action ») a été employé pour la première fois par Gabriel de La Landelle en 1863.
Le terme avion sera ensuite créé en 1875 par Clément Ader pour désigner sa série d'appareils volants (Avion 1, Avion 2 ...), puis breveté par lui en 1890.
Certains affirment que "avion" est l'acronyme de "appareil volant imitant l'oiseau naturel" mais rien n'est sûr !

Les progrès de la médecine (quelques grandes dates)

La médecine s'améliore considérablement.

1796 : Vaccin contre la variole par le médecin anglais Edward Jenner.
La variole était redoutée, car un tiers de ceux qui contractaient la maladie en mouraient et ceux qui survivaient étaient généralement défigurés.

1816 : Stéthoscope et auscultation par le docteur français René Laennec.
Il ne s'agissait au départ que d'une simple liasse de papiers roulés !

1847 : Anesthésie à l'éther pour la première fois en France.

1852 : Le chirurgien français Charles Gabriel Pravaz améliore la seringue pour une utilisation moderne.

1863 : Le chimiste français Louis Pasteur met au point la pasteurisation.
C'est un procédé de conservation des aliments par lequel ceux-ci sont chauffés à une température définie, pendant une durée elle aussi définie, puis refroidis rapidement.

1885 : Louis Pasteur expérimente pour la première fois son vaccin contre la rage sur un enfant qui venait d'être mordu par un chien enragé.
La rage est une maladie virale grave touchant les mammifères dont l'homme. Elle est causée par un virus qui provoque une encéphalite (inflammation du cerveau).
La maladie n'existe pratiquement plus en Europe aujourd'hui mais elle provoque encore beaucoup de décès dans certains pays d'Afrique et d'Asie.

1895 : Les rayons X découverts par le physicien allemand Wilhelm Röntgen permettent de voir à travers le corps (ce sont les radiographies).

1898 : Pierre et Marie Curie réussissent à isoler le radium, un métal très radioactif : c'est le début de la physique nucléaire.
Le radium est utilisé en curiethérapie, un traitement qui permet de soigner de nombreux cancers.

1899 : La société Bayer dépose le brevet et la marque de l'aspirine d'après les travaux de plusieurs scientifiques.

1900 : La découverte du système ABO, le premier des systèmes sanguins par le médecin autrichien Karl Landsteiner a permis de comprendre pourquoi certaines transfusions sanguines étaient couronnées de succès, alors que d'autres se terminaient tragiquement.

Stéthoscopes du XIXe siècle

Laënnec ausculte un malade devant ses élèves (1816)

Louis Pasteur

Une des premières radiographies

Pierre et Marie Curie dans leur laboratoire

Aspirine, publicité de 1923

Et encore beaucoup d'autres inventions en ce 19ème siècle !

Dans le domaine de l'audiovisuel et des communications, ce siècle sera très riche en découvertes !

1826 ou 1827 : La première photographie est née : On la doit au Français Joseph Nicéphore Niépce, un inventeur de Chalon-sur-Saône.
La date conventionnelle de l'invention de la photographie est 1839, c'est la date de la présentation par Arago à l'Académie des sciences de l'« invention » de Daguerre, le daguerréotype qui est en fait une amélioration de l'invention de Niépce.

A partir de 1837 : L'Américain Samuel Morse développe un système de télégraphe électrique et d'alphabet (qui portent son nom).
Cet appareil permet de correspondre instantanément et à de très grandes distances.

1876 : Le Britannique Alexandre Graham Bell fait connaître son système de téléphone.
Des câbles sous-marins sont installés et permettent des liaisons entre les continents.

1877 : L'Américain Thomas Edison achève la construction du premier véritable phonographe capable d'enregistrer et de réécouter la voix humaine et du son.
Il est reconnu comme l'un des inventeurs américains les plus importants et les plus prolifiques, revendiquant le nombre record de 1 093 brevets.

1879 : Thomas Edison dépose le brevet de l'ampoule électrique. Cependant, le véritable inventeur était le Britannique Joseph Wilson Swan qui lui, n'avait pas assez protégé son brevet !

1895 : Les Frères Lumière donnent à Paris la première représentation publique de leur Cinématographe.
Cependant ils n'ont pas inventé le terme de "Cinématographe" !
En effet, c'est Léon Guillaume Bouly (inventeur français) qui dépose un brevet sur ce nom et son invention : un appareil capable de faire de la prise de vue en 1892. En 1893, Bouly dépose un nouveau brevet pour le Cinématographe, qui devient cette fois réversible, afin d'être utilisé en prise de vues ou en projection mais l'appareil ne donne pas satisfaction et personne ne rapporte l'avoir vu fonctionner.
Bouly n'ayant pas payé les redevances de ses brevets, le nom de "Cinématographe" devient disponible en 1894 et les frères Lumière brevettent leur propre invention sous ce terme le 13 février 1895.

Cependant, si l'on remonte encore plus loin, le premier film jamais réalisé est celui d'un autre ingénieur français, Louis Aimé Augustin Le Prince. Il dépose le 11 janvier 1888 le brevet d'une caméra de projection.
Son court métrage muet de deux secondes (très probablement filmé le 14 octobre 1888), connu sous le titre Une Scène au jardin de Roundhay, met en scène quatre personnages qui se promènent dans un jardin en souriant. Le mystère subsiste quant à la véritable projection de ce film en 1888.
Alors que Leprince s'apprête à présenter un nouvel appareil de projection plus fiable en 1890, il disparaît mystérieusement (avec son matériel) lors d'un voyage en train en France. Il ne sera jamais retrouvé...
Le film ci-dessous date de 1930 : les 20 vignettes originelles prises par Le Prince ont été reproduites sur pellicule de cinéma 35 mm pour être mises en mouvement.



Une Scène au jardin de Roundhay (1888)

La sortie de l'usine (premier film des frères Lumière, 1895)

Le très bon film cinéma Hugo Cabret rend hommage aux pionniers du cinéma et en particulier Georges Méliès.
À savoir
Les frères Lumière ont joué un rôle primordial dans l'histoire du cinéma : ils ont fait connaître cet art au grand public.
Ces deux ingénieurs ont surtout réalisé des films documentaires montrant des scènes de la vie quotidienne.

Quant à Georges Méliès, il eut l'idée d'utiliser le cinéma pour raconter des histoires et fut ainsi le premier réalisateur de films de fiction.
Il est aussi le père des effets spéciaux qu'on appelait à l'époque "trucages" !

Le Voyage dans la Lune (1902) de Georges Méliès

1896 : L'Italien Guglielmo Marconi met au point la télégraphie sans fil ou T.S.F, autrement dit la radio !
Il établit son système sur la base de travaux effectués par divers scientifiques (dont le Français Branly).

Cette photographie représente une partie de la propriété de Niépce. Elle fut prise en 1826.

Manipulateur de télégraphe électrique

Cliquez pour agrandir l'image

Alphabet international morse

Bell parlant au téléphone en 1876

Edison et son phonographe

Première lampe électrique de Thomas Edison en 1879

Une des premières projections du cinéma des frères Lumière

Le Cinématographe de Léon Bouly, Musée des arts et métiers, Paris

Marconi et sa TSF en 1896

Le musée des inventions
avec C'est pas sorcier

Exercice interactif

Tu trouveras les réponses aux questions de cet exercice dans cette deuxième partie que tu viens de lire !

*****

La révolution industrielle
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious


Ajouter ce site à vos favoris
Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSSdimanche 28 décembre 2014