Tous les présidents


25 présidents

La France a connu jusqu'à aujourd'hui 25 présidents de la République. Les voici par ordre chronologique avec les dates indiquant la durée de leur(s) mandats(s).

Les photos officielles qui les présentent sont celles qui habillent les murs des mairies, préfectures... pendant la durée du mandant présidentiel.

Ière République

Durant cette période, la France n'a pas eu de président de la République.
entre le 21 septembre 1792 et le 26 octobre 1795 : l'essentiel du pouvoir réside dans le Comité de Salut Public dominé par les Montagnards.
entre le 26 octobre 1795 et le 9 novembre 1799 : le Directoire composé de cinq directeurs gouverne le pays.
entre le 10 novembre 1799 et le 18 mai 1804 : le Consulat de Napoléon Bonaparte dirige le pays.
entre 1804 et 1848 : La France connaîtra le 1er Empire et la monarchie, la République n'est plus vraiment au programme durant ces deux périodes.

IIème République

Louis Napoléon Bonaparte 1848-1851


En 1852, Louis Napoléon Bonaparte se fait proclamer empereur sous le nom de Napoléon III.
entre 1852 et 1870 : la deuxième République n'existe plus, la France est sous le Second Empire.

IIIème République

Adolphe Thiers 1871-1873

Patrice de Mac Mahon 1873-1879

Jules Grévy 1879-1887

Sadi Carnot 1887-1894

Casimir Perier 1894-1895

Félix Faure 1895-1899

Emile Loubet 1899-1906

Armand Fallières 1906-1913

Raymond Poincaré 1913-1920

Paul Deschanel Février à Septembre 1920

        

Alexandre Millerand 1920-1924

Gaston Doumergue 1924-1931

Paul Doumer 1931-1932

Albert Lebrun 1932-1940 Réélu de 1940 à 1946

IVème République

Vincent Auriol 1947-1954

René Coty 1954-1958

Vème République

Charles de Gaulle 1958-1965 Seconde présidence de 1966 à 1969

Georges Pompidou 1969-1974

Valéry Giscard d'Estaing 1974-1981

François Mitterrand Premier septennat : 1981-1988 Second : 1988-1995

Jacques Chirac Septennat : 1995-2002 Quinquennat : 2002-2007

Nicolas Sarkozy 2007 - 2012

François Hollande 2012 - 2017

Emmanuel Macron 2017 - ...

L'assassinat de Sadi Carnot.

Parmi les vingt-quatre présidents français, deux furent assassinés : Sadi Carnot fut le premier en 1894.
C'est un anarchiste italien (Sante Geronimo Caserio) qui le blessa d'un coup de couteau le 24 juin 1894, lors de l'Exposition universelle de Lyon. Sadi Carnot mourut peu de temps après des suites de ses blessures.
Son assassin voulait venger Auguste Vaillant (un autre anarchiste) pour qui le président avait refusé la grâce. Auguste Vaillant avait été guillotiné après avoir provoqué un attentat à la chambre des députés.
À savoir
L'anarchie est, avec le socialisme, le communisme et le libéralisme, un des grands courants de pensée nés au cours des siècles précédents. Avec des mots-clefs comme « Ni dieu, ni maître » ou encore plus moderne comme « La hiérarchie, c'est comme les étagères : plus c'est haut, et moins ça sert », cette théorie politique mise en actes, souvent par l'action directe et violente se veut le stade suprême de l'ordre, disons plutôt de l'harmonie. Les partisans de l'anarchie considèrent les lois et les États comme les premiers fauteurs de troubles, de désordre et d'injustice.

L'assassinat de Paul Doumer

Le deuxième fut Paul Doumer en 1932. Le 6 mai 1932, il est victime à Paris d'un attentat commis par un émigré russe, Paul Gorgulov, qui tire plusieurs coups de pistolet. Il meurt des suites de ses blessures le lendemain matin. Paul Gorgulov déclara avoir assassiné le Président Doumer pour une raison politique : il voulait se venger de la France parce que celle-ci ne voulait pas intervenir en Russie contre les Bolcheviks. Cependant, certains historiens estiment que Gorgulov était devenu dérangé (fou) et paranoïaque depuis une blessure datant de la première guerre mondiale. Il est jugé et condamné à mort par les jurés qui rejettent sa démence. Il est guillotiné le 14 septembre 1932 à la prison de la Santé.

La mésaventure du Président Paul Deschanel.

Au cours d'un voyage en train à destination de Montbrison, le 23 mai 1920, vers 23 h 15, s'étant penché par la fenêtre de son compartiment alors qu'il éprouve une sensation d'étouffement, Paul Deschanel chute accidentellement de la voiture. Heureusement, le convoi circule à ce moment-là à relativement faible allure (50 km/h) dans une zone de travaux. Tout ensanglanté et relativement hébété et vêtu de son seul pyjama, Paul Deschanel ne tarde pas à rencontrer André Radeau, ouvrier cheminot  auquel il se présente comme étant le président de la République. L'image des hommes publics étant à l'époque encore peu diffusée dans la population, le cheminot pense à première vue avoir affaire à un ivrogne mais conduit néanmoins le voyageur accidenté jusqu'à une maison de garde-barrière toute proche, où le blessé est soigné et mis au lit par ses sauveteurs. Le garde-barrière, Gustave Dariot, impressionné par la dignité du blessé et la cohérence de ses explications, part pendant ce temps prévenir la gendarmerie de Corbeilles. Pour la petite histoire, la femme du garde-barrière aurait dit à des journalistes : « J'avais bien vu que c'était un monsieur : il avait les pieds propres ! ».

L'incident donne évidemment lieu dans la presse de l'époque à de nombreuses caricatures : on a dit que Paul Deschanel était fou, qu'il signait parfois sous le nom de Vercingétorix et qu'il grimpait aux arbres dans le parc de l'Élysée. Tout ceci était faux. La chute du train semble être la conséquence d'une forme de somnambulisme. Paul Deschanel était en fait victime de dépression et de surmenage et sujet à des crises d'angoisse. Sous la pression, il a dû démisionner. Le lendemain de la remise de sa démission à Alexandre Millerand, il se fait volontairement interner dans une maison de repos. Une fois « libéré » de la présidence de la République, son état s'améliore très rapidement. Il meurt d'une pleurésie (une maladie)  le 28 avril 1922. 

*****

Tous les présidents
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious


Ajouter ce site à vos favoris
Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSSlundi 20 novembre 2017