Saltimbanques
           
Dans la plaine les baladins
S'éloignent au long des jardins
Devant l'huis des auberges grises
Par les villages sans églises

Et les enfants s'en vont devant
Les autres suivent en rêvant
Chaque arbre fruitier se résigne
Quand de très loin ils lui font signe

Ils ont des poids ronds ou carrés
Des tambours des cerceaux dorés
L'ours et le singe animaux sages
Quêtent des sous sur leur passage

Guillaume Apollinaire
Guillaume Apollinaire, de son vrai nom Wilhelm Albert Włodzimierz Apolinary de Waz-Kostrowicki, né le  26 août 1880 à Rome et mort pour la France le 9 novembre 1918 à Paris, est un poète et écrivain français, né polonais, sujet de l'Empire russe.

Il est l'un des plus grands poètes français du début du XXe siècle, auteur notamment du Pont Mirabeau.
Il pratiquait le calligramme (terme de son invention désignant ses poèmes écrits en forme de dessins et non de forme classique en vers et strophes).
Il fut le chantre de toutes les avant-gardes artistiques, notamment le cubisme et il fut précurseur du surréalisme dont il a forgé le nom.

Blessé à la guerre de 14-18 par un éclat d'obus à la tempe, il restera affaibli par cette blessure et mourra de la grippe espagnole en 1918.
Saltimbanques.doc

*****

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

*****

Saltimbanques
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious


Ajouter ce site à vos favoris
Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSSlundi 20 novembre 2017