La pêche en France


 

resume-peche-en-france.doc
resume-peche-en-france.pdf
La pêche professionnelle est la principale activité de l'exploitation des produits de la mer (poissons, crustacés, céphalopodes ...)

Les ports de pêche (environ 200) sont nombreux en Bretagne, le long de la Manche, de la mer du Nord mais on en trouve aussi  tout au long de l'Océan Atlantique et de la côte méditerranéenne.

Cependant, les ressources en poissons s'épuisent et il faut maintenant aller le pêcher de plus en plus loin.

L'aquaculture (élevage ou culture de poissons, de crustacés, de coquillages ou de plantes dans des bassins) se développe mais reste encore peu importante en France.

La pêche professionnelle est une activité extrêmement réglementée et contrôlée en France.
Cliquez pour agrandir l'image

Premier port de pêche français

Boulogne sur mer
Cliquez pour agrandir l'image

Premier port de pêche en Méditerranée

Sète
Cliquez pour agrandir l'image

A gauche : port de plaisance A droite : port de pêche

La Turballe

La pêche artisanale

Elle concerne des bateaux de petite et moyenne taille (6 à 24 mètres) et de nombreuses techniques. Elle fournit essentiellement des crustacés, des sardines, des maquereaux.

La pêche artisanale côtière :
Elle concerne les bateaux les plus petits (6 à 16 mètres), avec 1 à 4 hommes à bord, qui font des marées courtes (de quelques heures à 3 journées).

Un chalutier est un bateau armé pour la pêche au chalut, filet en forme de poche traîné au fond de l'eau ou près de la surface par un ou deux navire(s). Cette technique de capture est la plus utilisée au monde. Les chalutiers sont à l'origine de plus de la moitié des captures mondiales. 

Cliquez pour agrandir l'image

Petit chalutier très compact de pêche côtière

La pêche artisanale hauturière :
On parle de pêche hauturière lorsque le bateau passe plus de 96 heures d'affilée en mer. La pêche hauturière peut donc être artisanale. Elle concerne les navires de 16 à 24 mètres, avec un équipage de 5 ou 6 hommes, qui font des marées plus longues (de 8 à 15 jours).
Cliquez pour agrandir l'image

Chalutier hauturier, équipé pour la pêche sur le plateau continental ou en pleine mer

La pêche industrielle

Elle fournit l'essentiel des captures en poissons et autres ressources halieutiques.
On définit l'halieutique comme «la science de l'exploitation des ressources vivantes aquatiques ».

La pêche au large :
Elle se pratique surtout sur des chalutiers de 30 à 50 mètres pour des marées de 10 à 15 jours, sur la plupart des plateaux continentaux et façades maritimes (dans les petites mers telle que la Méditerranée, les sorties sont souvent réduites à 24 heures). Le poisson est très souvent conditionné à bord. On compte 10 à 25 hommes par bateau.

Cliquez pour agrandir l'image

Chalutier pour la pêche au large

La grande pêche (ou pêche lointaine) :
Elle se pratique en haute mer pour des campagnes pouvant durer plusieurs mois, sur des bateaux atteignant parfois plus de 110 mètres de long, avec un équipage comptant jusqu'à 60 hommes dans le cas des navires-usines transformant le poisson à bord.

Un navire-usine est un navire de pêche qui a la possibilité de traiter en mer les produits de sa pêche. Ces navires sont essentiellement des chalutiers et des baleiniers, restant longtemps en mer (de deux à trois mois), stockant d'énormes quantités de poissons (ou de cétacés pour les baleines) et pourvus d'un équipage important.
L'«usine» est installée dans l'entrepont, où les poissons sont déversés après la pêche. Les poissons sont triés, puis les têtes et les viscères sont enlevées; le sang est drainé dans des bassins remplis d'eau de mer, puis la peau et les arêtes sont enlevées mécaniquement. Les filets sont lavés, inspectés, puis mis en caisse et surgelés.
Cliquez pour agrandir l'image

Navire-usine (thonier senneur congélateur) de 116 m de longueur : l'Albatun Dos (Espagne)

Les principales techniques de pêche (chaque technique cible des espèces différentes)

chalut pélagique

chalut de fond

drague

senne tournante

filet

casiers

lignes de traîne

palangre

Exercice interactif

Tu trouveras les réponses aux questions de cet exercice dans la page que tu viens de lire !
À savoir
Du matériel de pêche de plus en plus moderne, des bateaux de plus en plus gros qui ramènent des quantités énormes de poisson, les réglementations de la pêche ne sont pas toujours respectées dans le monde !
Des espèces de poissons ont du mal à se reproduire et d'autres espèces menacées disparaissent.

Greenpeace, (organisation non gouvernementale de protection de l'environnement présente dans plus de quarante pays à travers le monde) essaie d'alerter les populations sur les conséquences dramatiques que peuvent avoir la surpêche et la pêche pirate.

La surpêche, c'est pêcher trop au vu des réserves de poissons.
Exemples de conséquences : le thon rouge de Méditerranée est au bord de l'effondrement, la morue de Terre Neuve quant à elle, a disparu.
Cependant, la surpêche est une activité tout à fait légale. Elle est autorisée, en toute conscience, par les organisations internationales de gestion des pêches !

La pêche illégale ou "pirate", c'est pêcher sans en avoir le droit (en  utilisant des techniques de pêche interdites), pêcher  des espèces protégées, dans des zones non autorisées ou hors des périodes légales. C'est aussi dépasser les quotas autorisés ou pêcher sans licence.
C'est à ce point répandu à travers le monde qu'un poisson sur quatre est pêché de façon illégale !

La méthode de Greenpeace repose en partie sur des actions directes non-violentes parfois très médiatisées, qui ont fait sa renommée.

Greenpeace possède une flotte de trois navires dont celui-ci : le MV Esperanza.
Greenpeace
Cliquez pour agrandir l'image
Sea Shepherd est aussi une ONG (organisation non gouvernementale) dédiée à la protection des océans (surtout des baleines).
Les méthodes de Sea Shepherd sont parfois "musclées" mais seulement contre des navires de pêche ne disposant pas d'autorisations !
Sea Shepherd

*****

La pêche en France


Ajouter ce site à vos favoris
Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSSlundi 18 septembre 2017