Les séismes


 

Les séismes
les-seismes.pdf

Un phénomène très bref

Un tremblement de terre (ou séisme) est caractérisé par des secousses plus ou moins violentes dont la durée est souvent inférieure à une minute.

Les causes d'un séisme

La cause d'un séisme est presque toujours la même : il est provoqué par la rupture brutale des roches en profondeur en un point appelé foyer (à la verticale de l'épicentre) qui, le plus souvent, se situe dans les 60 premiers kilomètres de la couche externe de la Terre. Le résultat de la rupture des roches en surface s'appelle une faille. L'épicentre est l'endroit où le séisme est le plus violent.
Cliquez pour agrandir l'image


Le phénomène des ondes sismiques rappelle une pierre qu'on jette dans l'eau : plus on s'éloigne du centre et plus les ondes perdent de leur puissance.
http://www.biologieenflash.net/animation.php?ref=geo-0049-1

Les dégâts

Les tremblements de terre sont très fréquents. Chaque année, sur la Terre, il se produit un million de séismes, soit environ deux par minute. La plupart sont de faible amplitude et ne sont perçus que par des appareils d'enregistrement très perfectionnés (les sismographes) ou par les animaux qui sont plus sensibles que les humains. Quelques-uns seulement sont violents mais le problème vient non pas du séisme lui-même mais des habitations (qualité des constructions et composition des terrains.)
Pour éviter qu'il y ait beaucoup de morts et de dégâts durant un séisme, il faut que des normes de construction parasismique soient mises en place.
Normes de construction parasismique : ensemble de règles de construction à appliquer aux bâtiments pour qu'ils résistent le mieux possible à un séisme.

Mesurer l'intensité d'un séisme

Autrefois, l'intensité était déterminée par l'importance des dégâts occasionnés aux constructions : grâce à l'échelle de Mercalli graduée de 1 à 12. C'est le volcanologue Giuseppe Mercalli qui en 1902 créa cette échelle. Elle fut largement utilisée avant la création de l'échelle de Richter en 1935. Elle mesure l'intensité des secousses ressenties et les dégâts produits à la surface de la terre.
Cliquez pour agrandir l'image
Actuellement, on détermine l'intensité grâce à des sismographes très sensibles (échelle de Richter graduée de 1 à 9).

Le sismographe est un appareil qui mesure le mouvement du sol et l'enregistre sur un support visuel. Le tracé de ce mouvement s'appelle un sismogramme.

Un sismographe moderne.

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Fréquence des séismes suivant leur magnitude : Clique sur l'image pour l'agrandir.

Les zones sensibles

Cliquez pour agrandir l'image

Carte des zones sensibles

Les plaques tectoniques

La coquille du globe terrestre est formée de 12 plaques qui "flottent" sur le manteau (magma). Elles sont en mouvement et peuvent s'écarter ou s'affronter. Il y a bien entendu correspondance entre la carte des zones sensibles et celle des plaques tectoniques.

Un séisme particulier : le tsunami

Le séisme le plus violent enregistré à ce jour

Le séisme  de 1960 au Chili  a eu lieu le 22 mai 1960  à 19:11. Sa magnitude, la plus haute jamais enregistrée, a été estimée à 9,5. Son épicentre était situé dans le sud du Chili, près de Valdivia à environ 700 km au sud de Santiago. Le plancher océanique, qui s'est élevé de plus de 6 m à cet endroit, a créé un tsunami qui a immédiatement dévasté la côte chilienne. Le tsunami a ensuite parcouru l'océan Pacifique et a atteint après 15 heures Hilo, à Hawaï à plus de 10 000 kilomètres de l'épicentre où il a fait des dégâts considérables avec des vagues de 10 m, et causé la mort d'environ 200 personnes. 

La sismologie en France.

La France n'est pas un des pays les plus exposés aux séismes, cependant, il s'en passe des choses. Voici une carte qui montre tous les séismes recensés de 1980 à 2002. Heureusement, la plupart sont de faible amplitude.





Enfin, voici un document très intéressant : c'est une carte qui est actualisée tous les jours et qui permet de voir qu'il y a plusieurs séismes par semaine en France.

Recommandations

À savoir
Comment s'appelle la secousse qui précède le séisme ?
Lorsqu'elle est observée (pas toujours), cette secousse (plus faible que la principale) est appelée "secousse prémonitoire" ou "secousse précurseur" ou encore "séisme prémonitoire" ou "séisme précurseur".

Mais ATTENTION : Rien aujourd'hui ne permet de prévoir suffisamment (avec précision) un séisme, sinon les pertes humaines ne seraient pas importantes comme c'est souvent (presque toujours) le cas.

Quand la Terre tremble
avec C'est pas sorcier


Risque sismique aux Antilles
avec C'est pas sorcier

Exercice interactif

Tu trouveras les réponses aux questions de cet exercice dans la page que tu viens de lire !

*****

Les séismes
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious


Ajouter ce site à vos favoris
Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSSjeudi 23 novembre 2017