Le fantôme d'Orly


Sommaire Insolite et réel

Alerte sur le radar de l'aéroport

Dans la nuit du 17 au 18 février 1956, un écho attire l'attention des aiguilleurs du ciel de l'aéroport civil d'Orly, près de Paris. Aussitôt, une mystérieuse tache apparaît sur le radar de contrôle aérien. Cette tache est gigantesque, sa taille est deux fois supérieure à celles des plus grands avions de ligne en service à l'époque. Ce que l'on suppose rapidement être un OVNI se déplace à une allure foudroyante. Les techniciens observent sa trajectoire, calculent et estiment sa vitesse supersonique à environ 2 500 km/h.
L'objet volant va ensuite s'immobiliser dans le ciel d'Orly pendant environ 3 heures quand tout à coup, il fonce à une vitesse extraordinaire sur un DC-3 d'Air France transportant des passagers en provenance de Londres. La tour de contrôle prévient d'urgence le personnel de bord et le pilote décide de changer de cap pour éviter une collision in extremis avec cet inquiétant OVNI (une masse noire énorme comme l'a décrit le pilote) diffusant une lumière rouge clignotante. Puis le supposé OVNI disparaît et se perd dans le ciel...

C'est à partir de détections assurées par ce radar (mis en service en 1954) que naîtra « l'affaire de l'aéroport d'Orly ».

Comment expliquer ce phénomène ?

Lors de cette nuit particulière aux conditions météorologiques parfaites (ciel clair et sans nuages), l'objet volant a semé la panique chez de nombreux pilotes, personnels de bord et techniciens du contrôle aérien. Le gouvernement français a tout mis en œuvre pour résoudre l'énigme de cet "objet" qui a mystérieusement suivi plusieurs avions au décollage ou à l'atterrissage pendant 3 à 4 heures. Cependant, malgré leurs efforts, les autorités françaises ne sont pas parvenues à un résultat probant et crédible pouvant expliquer ce phénomène. Les Américains de l'US Force qui se sont intéressés à cette affaire d'OVNI française (un fait rare pour les Américains) en ont conclu, mais sans conviction, qu'il s'agissait d'un phénomène astronomique lié à la planète Vénus. OVNI ou phénomène astronomique, le mystère demeure encore aujourd'hui...
Les affaires d'OVNI ne sont pas rares (surtout aux États-Unis), elles se comptent par centaines. Alors pourquoi prendre au sérieux « l'affaire de l'aéroport d'Orly » ? Tout simplement parce que les nombreux témoins ayant assisté à ce fait étrange sont des pilotes, des personnels de bord et des techniciens du contrôle aérien, des professionnels que l'on peut qualifier de témoins fiables.

Article d'époque de la presse française assurant que le radar d'Orly n'a été victime d'aucune anomalie de fonctionnement

Article d'époque de la presse américaine et sa traduction (approximative)

*****

Le fantôme d'Orly


Ajouter ce site à vos favoris
Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSSlundi 20 novembre 2017