La Renaissance


resume-renaissance.doc
resume-renaissance.pdf

Définition de la Renaissance

À la fin du XVème siècle, un important mouvement culturel et artistique naît en Italie. De nombreux artistes s'inspirent de l'Antiquité grecque et romaine pour créer d'innombrables œuvres dans le domaine des arts, de la littérature ou encore dans celui des sciences. Cette Renaissance italienne se propage petit à petit pour gagner l'ensemble de l'Europe jusqu'au XVIème siècle où on parle alors de Renaissance. Cette période historique marque la transition entre celle du Moyen Âge et celle des temps modernes.
Cliquez pour agrandir l'image

Le contexte historique

Les guerres d'Italie sont une suite de conflits menés par les rois français en Italie au cours du XVIe siècle pour faire valoir ce qu'ils estimaient être leurs droits héréditaires sur le royaume de Naples, puis sur le duché de Milan.
Des expéditions militaires sont menées par Charles VIII, Louis XII et François 1er. Malgré la victoire de Marignan en 1515, la France ne conquiert aucun territoire et François 1er est battu lors de la bataille de Pavie en 1525.
Cliquez pour agrandir l'image

Bataille de Marignan (1515)

Marignan
Cliquez pour agrandir l'image

Bataille de Pavie (1525)

Pavie
 

Charles VIII (1470-1498)

Louis XII (1462-1515)

François 1er (1494-1547)

Charles VIII n'a pas eu d'enfants. Quand il meurt accidentellement à l'âge de 27 ans, c'est son cousin Louis XII qui devient roi de France. Quand ce dernier décède, il n'a pas d'héritier non plus (ses trois fils sont morts quand ils étaient enfants). C'est son cousin François 1er qui devient son successeur.

Les guerres d'Italie ont permis aux Français de connaître les artistes italiens. Ils découvrent alors (au travers des  somptueuses demeures italiennes, des tableaux, des sculptures) un raffinement artistique totalement différent de celui du Moyen-Âge. Éblouis et enchantés par ces œuvres, rois et seigneurs se font construire de nouveaux châteaux comme ceux d'Amboise, Blois, Chambord ou Fontainebleau.

François 1er encourage et finance de nombreux artistes pour qu'ils réalisent de grandes œuvres d'art en France. Il attire auprès de lui les Grands Seigneurs qui sont chargés de l'escorter et de le servir. Le roi et sa cour se déplacent de château en château, menant une vie de luxe parsemée de banquets, de bals et de chasses.
Cependant, le peuple est accablé d'impôts qui servent à payer les guerres et les fêtes.

François 1er étend son autorité et signe un accord avec le pape par le biais d'un concordat qui lui permet désormais de nommer les évêques.
Par l'ordonnance de Villers-Cotterêts (1539), le français devient la langue officielle du droit et de l'administration, en lieu et place du latin. Les curés des paroisses doivent tenir un registre des naissances : c'est le début de l'état-civil.

Cliquez pour agrandir l'image

Ordonnance de Villers-Cotterêts (sans doute le plus ancien texte encore directement en vigueur en France)

Cliquez pour agrandir l'image

Ordonnance de Villers-Cotterêts (page 56)

Exercice interactif

Tu trouveras les réponses aux questions de cet exercice dans ce que tu viens de lire !

La Renaissance dans la peinture

La Renaissance italienne va créer une vraie révolution dans la peinture. La peinture du Moyen-Âge était caractérisée par des thèmes surtout religieux sous forme d'enluminures et de miniatures.
Les peintres de la Renaissance vont se détacher de cet aspect religieux, la nature va prendre une place plus importante dans les tableaux. Les peintres de la Renaissance ont étudié le corps humain pour le représenter avec la plus parfaite exactitude, en respectant les proportions et en donnant une impression de vie et de mouvement. Ils améliorent les techniques de perspective et d'effets de lumières et d'ombres. Ils remplacent le bois par la toile qui s'avère plus économique.

Comparaison de peintures Moyen-Âge / Renaissance
Cliquez pour agrandir l'image

Troubadours (peinture du Moyen-Âge)

Cliquez pour agrandir l'image

La Naissance de Vénus (1485) de Sandro Botticelli


Principaux peintres italiens de la Renaissance
Léonard de Vinci (1452-1519) En 1504, il s'installe à Florence. Il assimile des nouveautés graphiques comme les clairs-obscurs et le sfumato (il s'agit d'un principe de perspective qui donne aux formes un aspect flou si elles sont éloignées). Le dessin prime sur la couleur. Proche du Roi Francois 1er, il passera la dernière décennie de sa vie en France, ce qui explique le fait que la Joconde soit aujourd'hui la propriété du Musée du Louvre.

La Joconde (1503 ~ 1506)

Le vol de la Joconde
Le 21 août 1911, La Joconde de Léonard de Vinci, ou Mona Lisa, disparaît du Musée du Louvre. En quelques heures, ce tableau passa de réputé à très célèbre. Le musée ne désemplit pas pendant plusieurs semaines : les visiteurs venaient voir l'espace vide laissé par son départ.
Le voleur était l'Italien Vincenzo Peruggia, un vitrier qui avait participé aux travaux de mise sous verre des tableaux les plus importants du musée. Il conserve le tableau pendant deux ans dans sa chambre à Paris, il était caché dans le double fond d'une valise de bois blanc, sous son lit. De retour en Italie, il propose de le revendre le 10 décembre 1913 à un antiquaire florentin, Alfredo Geri, qui avait passé une petite annonce pour acheter des œuvres d'art et qui donne l'alerte. Geri ayant prévenu la police, Peruggia est arrêté dans la chambre de son hôtel (rebaptisé par la suite hôtel Gioconda), et n'est condamné qu'à 18 mois de prison, la presse italienne saluant son patriotisme. Le 4 janvier 1914, après des expositions à Florence et à Rome, le tableau revient solennellement au Louvre dans un wagon première classe spécialement affrété à cette occasion où il est désormais placé sous une surveillance accrue.
Mona Lisa au Louvre, en 1911 avant son vol
L'espace laissé vide après le vol
Cliquez pour agrandir l'image
Depuis mars 2005, La Joconde bénéficie au musée du Louvre d'une salle rénovée et spécialement aménagée pour la recevoir, la salle des États, dans laquelle elle fait face à un célèbre tableau de Véronèse, les Noces de Cana.

Le 2 août 2009, une touriste russe lance une tasse de thé vide sur le tableau protégé par une vitre blindée, ne causant aucun dommage.

Raphaël (1483-1520) C'est un grand peintre qui a excellé dans la production artistique concernant le thème religieux et les portraits nobles. De 1504 à 1508, il peint de nombreuses Vierges à l'Enfant (Madone). Il base sa composition sur le message qu'il veut faire passer : l'amour maternel. Il peindra notamment les appartements du pape sous le pontificat de Jules II.
Importance des compositions claires basées sur des formes géométriques, comme le triangle. Ces compositions donnent un effet de stabilité.
Cliquez pour agrandir l'image

La Vierge aux œillets (1506 ~ 1507)

Michel-Ange (1475- 1564) sculpteur, poète et architecte italien, il est l'un des plus grands artistes de la Renaissance. Il excelle très jeune, notamment dans le domaine de la sculpture. Ses plus grandes œuvres dans le domaine pictural sont les immenses fresques de la Chapelle Sixtine, dont l'une illustre le Jugement Dernier. À partir de 1546, il est nommé architecte de la basilique Saint-Pierre au Vatican.
Cliquez pour agrandir l'image

La Création d'Adam (1508 ~ 1512)

La Renaissance dans la sculpture

La Renaissance marque un retour de la sculpture à des formes et thèmes de l'Antiquité, en particulier grecque. La Renaissance en sculpture est plus précoce que dans les autres arts. En effet, les hommes de la Renaissance disposent encore de sculptures antiques alors que les peintures ont plus largement disparu.

Principaux sculpteurs italiens de la Renaissance
Donatello (1386- 1466) est un sculpteur italien, un des cinq rénovateurs de l'art italien. Il continue à sculpter jusqu'à ses derniers jours. Il est certainement le plus grand des sculpteurs toscans qui précèdent Michel-Ange. Quand il meurt le 13 décembre 1466, Florence lui fait des funérailles en grande pompe, qui ne seront égalées que par celles de Michel-Ange.
Cliquez pour agrandir l'image

Chaire du dôme de la cathédrale de Prato (1428 ~ 1438)

Michel-Ange (1475-1564) dont les sculptures les plus connues sont le David, œuvre sculpturale la plus fameuse de la Renaissance et symbole de Florence ou le Moïse du Tombeau de Jules II dans la Basilique Saint-Pierre-aux-Liens. Son œuvre a une influence considérable sur ses contemporains, si bien que sa « manière » de peindre et de sculpter est abondamment reprise par les représentants de ce qu'on appellera le « maniérisme » qui prospère dans la Renaissance tardive.
Cliquez pour agrandir l'image

Le David (1501 ~ 1504)

En France, des sculpteurs célèbres comme Jean Goujon (1510 - 1564~1569) ou Germain Pilon (1528 - 1590) cisèlent des divinités de l'Antiquité dont bon nombre sont visibles au musée du Louvre. Jean Goujon était aussi architecte et Germain Pilon a été le sculpteur des tombes des rois français du XVIe siècle.

St Matthieu, bas-relief au musée du Louvre, de Jean Goujon

Christ de la Résurrection de Germain Pilon au musée du Louvre

Exercice interactif

Tu trouveras les réponses aux questions de cet exercice dans ce que tu viens de lire !

La Renaissance dans l'architecture

Du point de vue de l'esthétique, l'architecture de la Renaissance succède à l'architecture gothique, et sera suivie elle-même par l'architecture classique. Le style Renaissance met en valeur les notions de symétrie, de proportion, de régularité et d'équilibre des motifs.
De nombreux architectes italiens sont alors invités à la cour. Ces architectes bâtissent de nombreux châteaux en adaptant l'architecture de la Renaissance italienne aux régions pluvieuses de France (par exemple par ajout de toiture).

À cette époque, les seigneurs ne se font plus la guerre entre eux, la France est relativement unifiée. Les anciennes forteresses du Moyen-Âge laissent la place à des châteaux stylés qui deviennent des lieux de plaisir.

Le château de Chambord est certainement le symbole de l'architecture de la Renaissance française. Bâti à la demande du roi François 1er,  au cœur du plus grand parc forestier clos d'Europe (environ 50 km2 entouré par un mur de 32 km de long), il constitue le plus vaste des châteaux de la Loire. Il bénéficie d'un jardin d'agrément et d'un parc de chasse classés Monuments historiques.
Le site a d'abord accueilli un château fort construit au XIVe siècle. L'origine du château actuel remonte au XVIe siècle et au règne de François 1er qui supervise son édification à partir de 1519.  Il n'existe aucun document stipulant le nom de l'architecte du château, néanmoins, il est probable que Vinci et Cortone participèrent à sa conception.
François 1er meurt en 1547 (alors que le château n'est pas terminé) et n'a finalement passé que très peu de temps (72 nuits au total) à Chambord. Il a pris l'habitude de disparaître en forêt pour y chasser en compagnie d'un petit groupe d'intimes - composé de beaucoup de dames - que les contemporains appellent la « petite bande ». La période qui suit ne bénéficie pas au château. Il apparaît trop éloigné des lieux de séjours habituels de la Cour et semble promis à une lente disparition.

Pendant les siècles suivants (XVIIe, XVIIIe, XIX et début du XXe), le château de Chambord reste très peu utilisé par les rois de France, successeurs de François 1er. Il change souvent de propriétaire, est dévasté et pillé pendant la Révolution française, sert d'hôpital pendant la guerre de 1870 et connaît plusieurs périodes de restauration plus ou moins efficaces.

Le domaine, racheté onze millions de francs-or au duc de Parme, le prince Élie de Bourbon, devient la propriété de l'État français le  13 avril 1930.

Dès le début de la Seconde Guerre mondiale, le château devient le centre de triage des trésors des musées nationaux de Paris et du Nord de la France, qu'il faut évacuer et protéger des bombardements allemands. Il échappe de peu aux bombardements et subit un incendie de sa partie sud en 1945. Il connaît, à partir de 1947, une grande période de sérieuse restauration qui va durer près de 30 ans. À partir de 1974, il devient une attraction touristique majeure.

En 1981, le domaine est classé au patrimoine mondial de l'UNESCO.
Cliquez pour agrandir l'image

Vue aérienne du château côté Est

Le château et son domaine en 1722 par Pierre-Denis Martin

Cliquez pour agrandir l'image

Il est probable que l'escalier à double révolution (ou double vis) placé au centre de l'édifice, soit de Léonard de Vinci ou en tout cas inspiré de ses croquis. Comme son nom l'indique, il comporte deux volées d'escaliers suivant un schéma de double hélice, à la manière des deux troncs enlacés qui représentent l'arbre de vie au Moyen Âge. Il donne accès à la grande terrasse - elle aussi inspirée par Léonard de Vinci - qui fait le tour du donjon et offre une vue sur les cheminées monumentales. Cet escalier est surmonté d'une tour-lanterne bien reconnaissable de l'extérieur, évoquant le clocher d'une chapelle.

Pour accéder à la photo "grand format" du château de Chambord, clique sur l'image ci-dessus, clique ensuite sur le + et utilise les curseurs "gauche-droite" et "haut-bas" pour voir les détails.

Château de Chambord
visite virtuelle

D'autres célèbres châteaux de la Renaissance

Pour accéder à la photo "grand format" du château de Chenonceau, clique sur l'image ci-dessus, clique ensuite sur le + et utilise les curseurs "gauche-droite" et "haut-bas" pour voir les détails.

Château de Chenonceau
visite virtuelle
Cliquez pour agrandir l'image

Château de Fontainebleau

Château de Fontainebleau
Cliquez pour agrandir l'image

Château de Blois

Château de Blois
Les châteaux de la Loire à la Renaissance
avec C'est pas sorcier

L'architecte français Pierre Lescot est choisi pour construire le palais moderne du Louvre à la place de la vieille forteresse médiévale de Charles V, à partir de 1546. Le Louvre de Lescot est marqué par une forte inspiration antiquisante venue d'Italie dans un contexte français. Il apparaît comme un manifeste de l'architecture de la Renaissance française.

Un autre architecte célèbre de cette époque, Philibert Delorme commença à faire construire le Palais des Tuileries à partir de 1564. Cet édifice prestigieux devint résidence royale de nombreux souverains (Henri IV, Louis XIV, Louis XV, Louis XVI, Louis XVIII), et impériale (Napoléon Ier puis Napoléon III) jusqu'à sa destruction par un incendie en mai 1871 attribué à l'insurrection de la Commune de Paris qui détruisit de nombreux monuments dans Paris. Ses ruines furent abattues en 1883.

Cliquez pour agrandir l'image

Le Louvre au XVe siècle, résidence de Charles V

Cliquez pour agrandir l'image

Des restes des bases médiévales encore visibles dans le sous-sol du musée actuel

Cliquez pour agrandir l'image

Le palais des Tuileries et le Louvre de Napoléon III par Charles Fichot

Musée du Louvre
Jardin des Tuileries

Le Louvre : du château fort au grand musée
avec C'est pas sorcier


Le Louvre : les trésors du musée
avec C'est pas sorcier

La Renaissance dans la littérature et les sciences

De nombreux savants apportent des connaissances nouvelles dans le domaine des sciences. Ainsi, le Polonais Nicolas Copernic (1473 - 1543) puis l'Italien Galilée (1564 - 1642) développent une ancienne théorie, l'héliocentrisme qui place le Soleil au centre de l'Univers. Ils prouvent alors, par leurs travaux, que la Terre tourne sur elle-même et autour du Soleil.

Beaucoup de progrès sont réalisés en médecine et chirurgie. Ambroise Paré (~1510 -1590) met au point une nouvelle technique, la ligature des artères, pour mieux soigner les blessures. La ligature (qui consiste à serrer un lien autour d'un vaisseau sanguin) remplace la technique de la cautérisation (une technique médicale basée sur l'utilisation de la chaleur pour obturer des vaisseaux sanguins) qui pouvait s'avérer très dangereuse pour les blessés.

De nombreux écrivains comme Montaigne et Rabelais (qui a écrit les célèbres Pantagruel et Gargantua) et  des poètes comme Ronsard et Du Bellay (qui a écrit Heureux qui comme Ulysse ) montrent la soif de connaissance des hommes à cette époque. Des idées nouvelles commencent à circuler, elles sont basées sur la valeur de l'homme, la tolérance et la liberté; ainsi prend naissance un nouveau courant culturel européen, l'humanisme.

Nicolas Copernic (1473 - 1543)

Galilée (1564 - 1642)

Ambroise Paré (~1510 -1590)

Michel de Montaigne (1533 -1592)

François Rabelais (1483~1495 - 1553)

Pierre de Ronsard (1524 - 1585)

Joachim du Bellay (1522 -1560)

Exercice interactif

Tu trouveras les réponses aux questions de cet exercice dans ce que tu viens de lire !

Pour en savoir plus !

Un résumé en images de BrainPOP (clique sur l'image)

*****

La Renaissance


Ajouter ce site à vos favoris
Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSSlundi 20 novembre 2017