La France sous la Cinquième République (depuis 1958)


 

resume-cinquieme-republique.doc
resume-cinquieme-republique.pdf

Le retour du général de Gaulle au pouvoir (1958-1969)

Cliquez pour agrandir l'imageEn 1958, la guerre d'Algérie continue car la France refuse tout accord d'indépendance. Des attentas meurtriers sont perpétrés et rendent très difficile la situation. La IVème République se révèle impuissante face à cette guerre et des responsables politiques de tous bords en viennent alors à souhaiter le retour du général de Gaulle à la tête du pays.
Charles de Gaulle devient président du Conseil en juin 1958 : il aura la possibilité de gouverner par ordonnance pour une durée de six mois.
Il propose alors aux Français une nouvelle Constitution qui sera approuvée largement par référendum, c'est le début de la Vème République. Cette nouvelle Constitution établit un pouvoir exécutif (celui du gouvernement) beaucoup plus important que sous la IVème République.

Le général de Gaulle est ensuite élu président de la République en décembre 1958 au suffrage indirect.




Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image



Cliquez pour agrandir l'image

De Gaulle amorce alors la décolonisation, accorde l'indépendance aux pays d'Afrique noire francophone à partir de 1958 puis à l'Algérie en 1962 (par les accords d'Évian) mettant ainsi fin à la guerre. Des milliers de Français (les "Pieds Noirs") doivent alors quitter leur terre natale, l'Algérie, pour venir vivre en France.

Chronologie de la décolonisation de l'Afrique (attention : tous ces pays n'étaient pas colonisés par la France)


De Gaulle prône la grandeur, la force et la modernité de la France. Le nouveau franc est créé pour redonner une monnaie forte à la France qui connaît alors une période de prospérité.

Cependant, en mai 1968, la révolte des étudiants puis des ouvriers paralyse le pays : les manifestations et les grèves contre le capitalisme (la recherche du profit et l'accumulation du capital) et contre le pouvoir gaulliste sont nombreuses.
De Gaulle rétablit la situation (il accorde entre autres une augmentation du SMIG et une quatrième semaine de congés payés par les accords de Grenelle) mais il démissionne en 1969 suite à un référendum (sur la réforme du Sénat et la régionalisation) qui lui est défavorable (et auquel il avait promis de partir si les Français répondaient non). Il décède l'année suivante.
3 mai 68 : début des événements
Affrontement entre étudiants et troupes de CRS en mai 68 à Paris

Georges Pompidou (président de 1969 à 1974)

Georges Pompidou, ancien 1er ministre sous la présidence du général de Gaulle, est élu président de la République en 1969.
Il relance l'idée d'une Europe économique, la CEE, et accepte l'entrée de l'Angleterre dans le marché commun.
Il poursuit la modernisation de l'économie et de l'industrie française en concrétisant de grands projets comme Airbus ou le TGV.
Il doit aussi  faire face à des conflits sociaux et aux premiers contrecoups du choc pétrolier de 1973.
Il se montre aussi très intéressé à l'environnement et à la conservation des paysages. En 1971, il constitue le ministère de la Protection de la nature et de l'Environnement.
Une maladie rare l'emporte en 1974, il meurt sans avoir achevé son septennat.
21 janvier 1971 : à propos d'une Europe supranationale

Valéry Giscard d'Estaing (président de 1974 à 1981)

Valéry Giscard d'Estaing doit affronter une grave crise économique qui débute, aggravée par la hausse du prix du pétrole. Cette crise entraîne la montée du chômage et l'inflation (hausse générale des prix).
Il met en œuvre d'importantes réformes législatives qui modifient la société en profondeur : loi du divorce par consentement mutuel, loi de dépénalisation de l'avortement, abaissement de l'âge légal de la majorité de 21 à 18 ans.
Il se consacre à la construction européenne et défend l'idée des États-Unis d'Europe dès ses débuts en politique.
Il se présente en 1981 pour un deuxième mandat présidentiel mais n'est pas réélu.
7 février 1974 : la crise pétrolière

François Mitterrand (président de 1981 à 1995)

Candidat de la gauche, il est élu président de la République en 1981. Il va alors gouverner sans les communistes et imposer le tournant de la rigueur en 1983 (hausse de la fiscalité et baisse des dépenses publiques dans le but de réduire le déficit de l'État).
Il engage une politique de réformes (5ème semaine de congés payés, semaine de travail de 39 heures, abolition de la peine de mort) mais le chômage ne cesse d'augmenter.
Les élections législatives de 1986 apportent le succès à la droite. François Mitterrand doit alors cohabiter avec un 1er ministre (Jacques Chirac) d'un parti politique de droite.
François Mitterrand est réélu en 1988 pour un 2ème septennat mais le nombre de chômeurs dépasse les 3 millions malgré les diverses mesures prises par le gouvernement. François Mitterrand doit à nouveau cohabiter avec un 1er ministre de droite, Édouard Balladur.
Après deux mandats de 7 ans chacun, il ne se représente pas aux élections présidentielles de 1995.
23 mars 1983 : allocution de François Mitterrand sur la politique de rigueur

Jacques Chirac (président de 1995 à 2007)

Après avoir été 1er ministre sous François Mitterrand, il est élu président en 1995.
Il doit faire face aux mêmes problèmes d'ordre économique et social que ses prédécesseurs : crise financière, chômage, lutte contre l'exclusion des démunis.
Aux élections législatives de 1997, la gauche remporte les élections et Jacques Chirac doit nommer un 1er ministre de gauche, Lionel Jospin. Cette cohabitation (la 3ème sous la Vème République) se termine en 2002 lorsque Jacques Chirac est élu pour un 2ème mandat présidentiel.
Jacques Chirac ne se représente pas en 2007, il est le 1er président à avoir rempli un mandant présidentiel de 5 ans.

Nicolas Sarkozy (président de 2007 à 2012)

Nicolas Sarkozy devient président en 2007. Il nomme François Fillon comme 1er ministre : celui-ci reste en fonction jusqu'en 2012, date à laquelle Nicolas Sarkozy n'est pas réélu à l'élection présidentielle.
Le président et son gouvernement doivent faire face aux mêmes problèmes récurrents : crise financière, inflation, baisse du pouvoir d'achat, chômage...

François Hollande (président depuis 2012)

François Hollande est élu président en 2012. Il nomme Jean-Marc Ayrault au poste de Premier ministre.
Les mêmes problèmes économiques et sociaux restent toujours à résoudre : crise financière, inflation, baisse du pouvoir d'achat, chômage...

Les présidents de la Vème République

Charles de Gaulle 1958-1965 Seconde présidence de 1966 à 1969

Georges Pompidou 1969-1974

Valéry Giscard d'Estaing 1974-1981

François Mitterrand Premier septennat : 1981-1988 Second : 1988-1995

Jacques Chirac Septennat : 1995-2002 Quinquennat : 2002-2007

Nicolas Sarkozy 2007 - 2012

François Hollande 2012 - ...

Voir aussi

Tous les présidents

*****

Vème République


Ajouter ce site à vos favoris
Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSSlundi 20 novembre 2017