La Seconde Guerre mondiale (1939-1945) PREMIÈRE PARTIE


 

resume-39-45-premiere-partie.doc
resume-39-45-premiere-partie.pdf
La Seconde Guerre mondiale est comme une suite de la Grande Guerre de 14-18 et de la Grande Crise (économique) de 1929.

Plus longue et beaucoup plus meurtrière que la Première Guerre mondiale avec au total, dans l'ensemble du monde, entre cinquante et soixante-dix millions de morts (dont une majorité de civils) suivant les différentes statistiques. Elle se signale surtout par la mise en oeuvre à partir de 1941 et jusqu'en 1945 d'un programme d'extermination  des Juifs d'Europe, au nom de théories racistes délirantes, ainsi que par l'emploi pour la première fois dans l'Histoire d'une arme de destruction massive, la bombe atomique.

La responsabilité du conflit est attribuée à Hitler ainsi qu'au Japon qui avait, dès 1931, agressé la Chine et  attaqué les États-Unis en 1941, élargissant alors la guerre européenne à l'ensemble de la planète.

Hideki To-jo Premier ministre de l'Empire du Japon durant la Seconde Guerre mondiale, de 1941 à 1944

Cliquez pour agrandir l'image

Adolf Hitler, figure centrale du nazisme, instaurateur de la dictature totalitaire désignée sous le nom de Troisième Reich

Benito Mussolini, homme politique et dictateur italien

En septembre 1931, l'armée impériale japonaise envahit la Mandchourie, une province de République de Chine, à la suite d'un attentat perpétré contre une voie de chemin de fer appartenant à une société japonaise. Cet attentat, très vraisemblablement réalisé par les Japonais eux-mêmes pour justifier l'invasion, marque le début de la conquête de la Mandchourie par le Japon. Un film évoque cette guerre entre la Chine et le Japon.

L'Allemagne menace

En 1934, Hitler s'octroie le titre de Reichsführer  et instaure un régime totalitaire, celui de l'Allemagne nazie. Il réarme son pays dès 1935, en violation du traité de Versailles. En novembre 1936, il conclut avec son homologue italien, Benito Mussolini, une alliance qui est, le même mois, étendue au Japon, lui aussi en proie à un régime totalitaire. Ces trois pays (Allemagne, Italie, Japon) constituent alors les forces de l'AXE opposées à celles des ALLIÉS (dont les principaux pays sont : France, Angleterre, États-Unis). En mars 1938, Hitler s'empare de l'Autriche.
Cliquez pour agrandir l'image

1939

Le 1er septembre 1939, l'armée allemande attaque et envahit la Pologne. Hitler fait appliquer la guerre éclair : l'aviation détruit les installations ennemies puis les blindés (les chars) désorganisent les défenses adverses.

L'aviation attaque simultanément les lignes arrière et avant de l'ennemi tandis que les blindés attaquent le front.

Les blindés percent le front tandis que l'aviation empêche les réserves ennemies d'intervenir.

Les blindés s'enfoncent en territoire ennemi tandis que l'infanterie attaque à son tour pour réduire les poches de résistance.


Le 3 septembre 1939, la France et le Royaume-Uni ne peuvent faire autrement que déclarer la guerre à l'Allemagne. Varsovie tombe le 27 septembre 1939 et la Pologne est aussitôt partagée entre l'Allemagne et l'URSS.

Exercice interactif

Tu trouveras les réponses aux questions de cet exercice dans ce que tu viens de lire !

La ligne Maginot

Cliquez pour agrandir l'image

Hitler se tourne alors vers l'ouest mais rien ne se passe sur ce front pendant plusieurs mois. Retranchés derrière la ligne Maginot, les alliés attendent l'assaut des forces allemandes elles-mêmes retranchées derrière la ligne Siegfried. C'est un conflit sans combats importants que l'on appelle la "drôle de guerre ".
La ligne Maginot (du nom du ministre de la Guerre André Maginot), est une ligne de fortifications et de défense construite par la France  le long de ses frontières avec la Belgique, le Luxembourg, l'Allemagne  et l'Italie  au cours des années 1920-1930.

Fortifications Maginot

Soldats dans un tunnel de la ligne Maginot

Cliquez pour agrandir l'image

Vue en coupe de la ligne Maginot

1940

Le 10 mai 1940, Hitler attaque la France, la Belgique et les Pays-Bas en évitant les secteurs les plus puissants de la ligne Maginot qui se révèle alors inefficace. Le front est enfoncé à Sedan le 14 mai 1940, les Allemands entrent alors en France. Des millions de Français (civils mais aussi militaires) fuient vers le sud pour échapper à l'ennemi : c'est l'exode. L'armée d'Hitler arrive  à Paris le 14 juin 1940 : c'est le début de l'occupation.
Cliquez pour agrandir l'image

Les Français défendent.

Cliquez pour agrandir l'image

Les Allemands attaquent et contournent (percée de Sedan).

Cliquez pour agrandir l'image

Les Français sont encerclés à Dunkerque et les Allemands envahissent la France.

Exode vers le sud en 1940

Défilé des Allemands le 14 juin 1940 à Paris

Exode vers le sud

Le nouveau Président du Conseil Pétain demande l'armistice le 16 juin 1940, la signature se fera le 22 juin 1940, dans le wagon même où avait été signé l'armistice du 11 novembre 1918. Une ligne de démarcation partage la France en deux : les Allemands occupent la partie nord et le gouvernement s'installe à Vichy en zone libre. L' État français remplace la République. Pétain rencontre Hitler et accepte la collaboration avec l'occupant.
Cliquez pour agrandir l'image
La France sous l'occupation
Cliquez pour agrandir l'image

Pétain et Hitler confirmant leur accord

En temps de guerre, la nourriture devient rare et l'alimentation est rationnée. La population reçoit des cartes et/ou des coupons appelés « tickets de rationnement », qui peuvent être échangés, dans les services administratifs ou dans les magasins, contre certaines denrées de base. En contrepartie, un marché noir (illégal) s'organise.
Cliquez pour agrandir l'image

File d'attente pour obtenir sa ration de nourriture

Affiche d'époque qui montre que le marché noir était une activité dangereuse



L'Angleterre, gouvernée par Winston Churchill, reste seule face à l'Allemagne et aux puissances de l'Axe. Elle accueille plusieurs dirigeants européens dont le général Charles de Gaulle qui lance aux Français, à partir du 18 juin 1940, à la radio, un appel à la résistance.

Winston Churchill (premier ministre du Royaume-Uni  de 1940 à 1945 et aussi de 1951 à 1955)

L'appel du 18 juin 1940
Cliquez pour agrandir l'image

Winston Churchill en compagnie de Charles de Gaulle (chef la France Libre)

1941

En avril 1941, l'Allemagne envahit la Yougoslavie et la Grèce : les armées d'Hitler sont presque partout en Europe. C'est ensuite le tour de l'U.R.S.S mais l'hiver arrête les Allemands épuisés devant Moscou et Léningrad. Rappelons que Staline qui dirigeait l'URSS était un allié d'Hitler. En août 1941, Roosevelt (États-Unis) et Churchill (Royaume-Uni) se rencontrent au large de Terre-Neuve et élaborent la Charte de l'Atlantique, par laquelle ils jettent les bases d'un monde nouveau.

Le 7 décembre 1941, le Japon allié de l'Allemagne attaque (par les airs) les États-Unis à Pearl Harbor (une base militaire des Américains). Les États-Unis entrent alors en guerre au côté des Russes et des Anglais : le conflit devient mondial.
Cliquez pour agrandir l'image

Attaque de Pearl Harbor

Cliquez pour agrandir l'image

Vue depuis un avion japonais

Cliquez pour agrandir l'image

Domination de l'Allemagne en fin d'année 1941

Exercice interactif

Tu trouveras les réponses aux questions de cet exercice dans ce que tu viens de lire !

Les quiz

Voici trois quiz du site "Tableau Noir" pour tester tes connaissances.
39-45 Deuxième partie

*****

39-45 Première partie
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious


Ajouter ce site à vos favoris
Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSSlundi 20 novembre 2017